Jour de pluie

Une PMette ne se sent pas vieillir seulement à chaque anniversaire, elle vieillit chaque mois, à chaque fois qu’une fois de plus ça n’a pas marché, qu’une fois de plus le miracle ne s’est pas produit.

Ce week-end j’ai encore vieilli. Alors comme souvent je pense à tout ça. Aux peut-être. Aux pourquoi.

Dans ma tête, je peux le comprendre. Ça arrive, je ne pensais pas que ça serait pour moi, mais voilà, c’est comme ça. Même d’en parler avec les autres, d’expliquer le pourquoi du comment, la situation, les conséquences, les options et les impacts – je peux, le plus souvent en tout cas, et surtout quand j’en ai envie. C’est déjà bien.

Même dans mon cœur j’y arrive. Émotionnellement, je chemine, je découvre, et j’intègre de plus en plus. Je peux le gérer, au quotidien. Par moments c’est plus facile qu’à d’autres, mais c’est possible.

Vivre sans enfants, ça fait tellement d’années que je le fais. Alors vivre sans enfants, c’est simplement continuer ma vie. Ne rien changer ou si peu.

Mais cette idée. Juste cette idée : ne jamais rencontrer mon enfant, ne jamais le connaître, ne jamais lui parler. Ne jamais voir mon amour de Mr devenir papa. C’est tellement dur. Tellement dur.

Il n’y a pas de lien, mais parce que je l’aimais beaucoup, qu’elle était encore très jeune, et qu’elle est partie aujourd’hui – je voulais partager une pensée pour la chienne de mon frère.

Publicités
Cet article a été publié dans Ma vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Jour de pluie

  1. irouwen dit :

    Ola Miss
    je me demandais en te lisant, si tu avais le sentiment, l’impression de faire « ce qu’il faut  » pour voir ton désir d’enfant aboutir ? Parce que parfois nous sommes « embarquée » sur des routes qui ne sont pas vraiment celles qui nous correspondent. Les illusions qu’elles nous apportent nous éloignent de notre vérité. Il faut trouver « notre » chemin.

    bises

    • Kaymet dit :

      Bienvenue par ici Irouwen!
      Question difficile… j’ai longtemps freiné des quatre fers avant de me décider à entreprendre des démarches médicales face à cette infertilité inexpliquée. J’ai d’abord tenté d’autres voies, plus « douces », plus introspectives, qui étaient nécessaires pour moi pour que je puisse accepter tout ça je pense. Et puis un jour je me suis décidée à y aller quand même, justement pour faire « ce qu’il faut » (enfin on s’est décidés à deux, mais à la base ça dépendait beaucoup de moi quand même) – c’est clair que je n’ai toujours pas l’impression que ce soit mon chemin, mais je pense que c’est le lot de toutes les PMettes, non? Toutes, nous aurions préféré en suivre un autre si ça avait été possible.
      J’ai maintenant un peu hâte de passer à la vitesse supérieure, mais là on redémarre en douceur après plusieurs mois de pause, ce qui n’est pas si mal finalement.
      Bises

  2. Barbidou dit :

    Cette angoisse de cette issue tragique ; ne pas avoir d’enfants, on y pense à chaque fois, à chaque « anniversaire ».
    Et faire le chemin pour que nous, Pmettes, acceptions de prendre d’autres voies, quelles qu’elles soient, pour parvenir à cette maternité.

  3. je comprends ta douleur… le chemin pour accéder à la maternité est multiple…

    • Kaymet dit :

      Oui il est multiple et semé d’embûches. Je viens de lire ton billet sur le dialogue avec ton embryon – que c’est dur cette attente avec l’espoir qu’on autorise à peine à s’accorder!
      Je t’embrasse fort

  4. laceriserose dit :

    Je ne sais pas comment te souhaiter ce que je voudrais te souhaiter en cette occasion sans tomber à côté de la plaque … Pourtant, j’avais envie de te faire un coucou – un, pour inaugurer le blog 😉 et deux, parceque moi aussi j’ai passé une nouvelle année ce weekend. Je ne suis même pas surprise que nos anniversaires soient si proches 😉 ALors je croise simplement les doigts, très fort pour toi.

    • Kaymet dit :

      Merci ma belle! Je suis vraiment ravie de te lire ici.
      En fait je me rends compte que mon texte est trompeur: je n’ai pas une année de plus, juste un mois qui se rappelle à moi dans le sang…
      Mais à toi je souhaite un excellent anniversaire!! 🙂 🙂

  5. laceriserose dit :

    OUlalalah ! Quelle bourde, je n’avais rien compris à ton texte, shame on me ! Toujours ce cerveau au ralenti … et bien, voilà quand même ce que je te souhaite : connaître cet état de semi-débilité/légèreté appelé aussi mémoire de poisson rouge 😉

    • Kaymet dit :

      T’inquiètes 😉
      Je crois que le côté poisson rouge n’est pas loin – j’ai oublié de me piquer ce matin! Bon je viens de le faire, et normalement c’est avant 12h, donc c’est pas non plus la cata, m’enfin… pour une fois, j’étais tellement plongée dans mon boulot 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s