Et si des petits riens pouvaient changer beaucoup de choses ?

L’utérus est un muscle, relié aux os du bassin par des ligaments, des vaisseaux sanguins, des nerfs.
Pour accueillir un petit être dans de bonnes conditions, l’utérus a besoin d’être ‘libre’ de bouger, souple, mobile.

 C’est ce que m’a expliqué mon ostéo pendant la première séance il y a quelques semaines. Il m’a même fait un joli dessin d’utérus pour me montrer comment, au cours du mois, l’axe de l’utérus bouge un petit peu de droite à gauche et inversement comme un balancier, et qu’au moment de l’ovulation, il doit être bien dans l’axe pour que l’ovulation se passe comme il faut. Il a détecté quelques petits blocages et a fait pas mal de manips au niveau du bassin et notamment du coccyx pour libérer tout ça. Depuis je sens que quand je m’assoie, mes os ne sont pas positionnés tout à fait comme avant.

 Quelques citations que je tire de sites d’ostéo [que par ailleurs je ne connais pas du tout] :

« En cas de blocage du sacrum, coccyx ou os iliaques, les ligaments sont mis en tension et sont responsable d’une perte de mobilité de l’utérus qui de ce fait en voit sa fonction reproductrice perturbée. » source

« Toute mauvaise position ou déséquilibre du bassin tend les ligaments qui compriment alors les vaisseaux et les artères nourrissant les organes liés à la reproduction. […] Le bon fonctionnement des organes dépend essentiellement de leur bonne vascularisation. Un ovaire immobile est un ovaire qui ne peut remplir ses fonctions, il est donc inefficace. » source

A ça vient s’ajouter une théorie, celle de Ludmila Mojzisova, selon laquelle les accidents (incluant les chutes) et la sédentarité peuvent causer des blocages dans le bas du dos qui conduisent à des spasmes pelviens et autres perturbations fonctionnelles dans la région pelvienne.

Cette infirmière tchèque née en 1932, fille de sportifs de haut niveau, se spécialise en kiné et développe des exercices compensateurs permettant de supprimer les problèmes provoqués par un déséquilibre musculaire ; elle accompagnera pendant de nombreuses années les sportifs de haut niveau, notamment aux Jeux Olympiques.

L’histoire devient intéressante quand dans les années 1970, plusieurs femmes qui sont allées la voir pour des maux de tête ou de dos, se retrouvent enceintes, alors qu’elles avaient suivi sans succès des traitements contre l’infertilité pendant des années.

Petit à petit, elle adapte alors ses exercices spécifiquement à l’infertilité, et nait la ‘Mojzisova method’ ou ‘Mojzis method’, alliant manipulations kiné autour de l’utérus et du coccyx, et une série de 10 exercices assez simples à faire au quotidien, à la maison. Au début des années 1990, peu de temps avant la mort de Ludmila Mojzisova, la méthode a été validée par le Ministère de la Santé tchèque comme pouvant être proposée par les médecins, et quelques centaines de ‘physiothérapeutes’ (kinés) ont été formés à cette méthode en République tchèque depuis.

Depuis que je suis rentrée de vacances, je passe une demi-heure chaque jour à faire ces 10 exercices ; ils me semblent très en phase avec ceux que ma conseillé mon ostéo et je pense que les manips qui sont normalement faites en parallèle une ou deux fois par mois doivent être proches de celles faites par mon ostéo.

Je ne sais pas bien sûr l’influence que tout ça pourra avoir, mais je sens que physiquement, ça me fait du bien.

Et je suis une fois de plus épatée par la manière dont les choses s’enchaînent : en début d’année, j’ai juste glissé quelques mots dans un mail à une cousine, sur le fait que ‘nos enfants tardaient à arriver’ ; du coup quand je l’ai vue fin août, au mariage de son fils (ma cousine doit avoir 15 ans de plus que moi, et est déjà 3 fois grand-mère !), je lui ai dit qu’on partait en FIV ; c’est là qu’elle m’a parlé de ces exercices, et elle m’a ensuite envoyé des liens dessus. Comme ‘par hasard’, la seule personne de ma famille à qui je parle d’infertilité (en dehors de mes parents) juste en l’espace de 5 minutes, a des pistes très concrètes et intéressantes à me proposer… J’aime !

Publicités
Cet article a été publié dans Du côté médical, Ma vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Et si des petits riens pouvaient changer beaucoup de choses ?

  1. Apo dit :

    Je veux bien en savoir plus sur ces exercices!! Apo

    • Kaymet dit :

      J’ai cherché des liens en français ou anglais où ils seraient décrits, mais sans succès (je ne les ai qu’en tchèque). Je pense que c’est parce que les professionnels ont tendance à dire que pour que ça marche, il est important qu’ils soient bien faits, et donc expliqués et corrigés par un pro (en même temps, c’est dans leur intérêt…). Mais a priori, c’est pas non plus très sorcier.
      Je vais tâcher d’en faire une traduction utilisable sous peu 🙂

      • Kaymet, peux tu enlever mon rpécédent commentaire ? Il n’est pas relié au « bon » blog ! merci !!! Je disais donc que pourtant dubitative sur toutes ces méthodes alternatives, j’en venais à croire que bcp de choses résultaient de ces notions d’équilibre global et que cela pouvait grandement nous aider dans nos cas présents ! Merci par avance pour la traduction (tu parles tcheque ? bravo, j’ai cru comprendre que tu avais des origines familiales là bas, c’est un chouette pays pour le peu que j’en connais (prague essentiellement !) Bises

      • Kaymet dit :

        C’est fait 😉
        Je crois beaucoup dans la médecine chinoise, énergétique,… et je pense que beaucoup de choses qui y sont liées peuvent tout à fait s’expliquer scientifiquement, mais qu’on n’a juste pas (encore) accès aux explications [j’aime l’idée que dans l’Antiquité, une éruption volcanique était considérée comme la colère des Dieux, alors qu’aujourd’hui on l’explique très concrètement 🙂 et aujourd’hui on ne sait pas encore tout expliquer].
        Sinon oui je parle tchèque – ça fait partie de mon ‘héritage’ 😉 – et j’espère avoir traduit les exercices très bientôt.
        Bises

  2. irouwen dit :

    L’année dernière à Paris nous avions rencontré lors d’une réunion organisée par Lara une dame qui proposait des exercices de ce type qu’une dame mexicaine avait recueil auprès des indiens. Elle disait que dans certaines tribus les femmes s’enseigne cela de mères en filles et pratique très régulièrement pour entretenir leur utérus.
    Moi j’aime bien tout ça……………..la conscience de son corps et son entretien.

    • Kaymet dit :

      J’adore! Tu pourras m’envoyer les coordonnées de la femme à Paris? (si tu les as encore). J’ai récemment regardé le film « The Moon Inside You » et il était question du même type de transmission de mère en fille dans certaines tribus, et du fait qu’il est possible de muscler son utérus de façon à non seulement ne plus avoir mal au moment des règles (pour celles qui ont des règles douloureuses), mais même dans certains cas jusqu’à pouvoir accoucher sans douleur….! Dans le film il y a aussi plusieurs séquences sur des femmes qui prennent des cours de danse de l’utérus (une sorte de danse du ventre), en Espagne.

      • irouwen dit :

        Cette dame est basée dans le sud de la France, mais des fois elle monte à Paris.
        Il faut que je retrouve les mails que nous avions échangés avec Lara, pour te donner précisément ces coordonnées. Elle a un site aussi.
        J’ai jeté récemment, les prospectus que j’avais pris.
        Je cherche et je te dis

      • Kaymet dit :

        Super, merci!

  3. PlumeQuiEnfante dit :

    Je trouve cette approche tres intéressante a tel point que j’ai essaye de trouve dans tes liens la dizaine d’exercices mais je ne l’ai pas trouve. En tout, je croise pour ta FIV. Je me dis que cette méthode peut sûrement aider a la nidation 😉

    • Kaymet dit :

      Je pense aussi que c’est une piste super intéressante. J’avais cherché un descriptif français ou anglais des exercices, mais sans succès. Suis en train de traduire la version (tchèque) que j’ai – je la mettrai en ligne bientôt!
      Bises

  4. Ping : La méthode Ludmila Mojžíšová | unenfantpeutetre

  5. boule2mousse dit :

    Coucou 🙂 petit commentaire hors de propos mais on ne sait jamais : as tu essayé le reiki ? Je fais une séance la semaine prochaine. bises

    • Kaymet dit :

      Ce n’est pas du tout hors de propos – la preuve, le titre du site où j’ai trouvé le descriptif des exercices c’est « Massages – Reiki »; donc j’imagine qu’il doit y avoir un lien? Ceci dit je ne connais pas du tout le Reiki, mais je serai super intéressée d’avoir ton retour après ta séance la semaine prochaine!
      Bises

      • boule2mousse dit :

        Avec plaisir.A priori c’est le même principe que le magnetiseur pour vulgariser la chose. il m’a dit qu’il avait déjà travailler avec des patientes qui avaient des pb de fertilité. je te raconterai. toute façon, je ferai un sujet sur mon blog. bises

      • Kaymet dit :

        Super – hâte de lire ça! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s