Une odeur citronnée

Je sors de la douche, je me mets de la crème hydratante sur le visage – elle a une odeur citronnée…

C’est un moment magique.

Je me souviens des odeurs de quand j’étais gamine : les petits gâteaux que ma mère préparait à la cuisine, l’herbe fraîchement coupée dehors, la cage d’escalier qui venait d’être récurée, la forêt après la pluie d’automne…

Et puis plus rien – ou presque.

Intolérance à l’aspirine, asthme, polypose nasale : syndrome de Widal. Corticoïdes quotidiens depuis plus de 20 ans. Rien de bien grave, mais une gêne principale : perte quasi-totale de mon sens olfactif. Avec des allées et venues aléatoires mais généralement assez ponctuelles.

Quand j’ai fait ma FIV en septembre, tout d’un coup, j’avais de l’odorat… même avant le transfert d’ailleurs – c’était sûrement les injections. Et puis avec la grossesse, c’était un bonheur. Je vous jure que j’étais même ravie de sentir l’odeur de la litière des chats… (et oui, je vous rassure, je suis immunisée contre la toxo ! :)).

Depuis des années, quand j’avais un bébé dans les bras et que la maman me demandait s’il ne fallait pas le changer, j’étais bien souvent incapable de dire s’il y avait une odeur suspecte ou non… là enfin j’étais rassurée : j’allais pouvoir sentir les couches pleines de mes enfants…

Et puis après la fausse couche, plus rien. Ou du moins c’est ce que j’ai cru pendant un temps.

Mais en réalité depuis, ça continue… je sens des odeurs. Oh pas autant que pendant la grossesse, bien sûr, mais quand même. Quand j’ouvre le sac de croquettes, ça sent fort… quand je cuisine, il y a de bonnes odeurs… quand on ouvre une bouteille de vin, rien qu’avec l’odeur, j’ai l’impression de l’avoir goûté… J’enfouis mon nez dans le cou de Mr et je lui dit « mmm tu sens bon » (ou « oh, t’as mis ton parfum Marl*boro », c’est selon…). J’ai même senti l’odeur de la lessive sur le linge hier !

Je le savais : cette grossesse m’a changée.

Je me trouve plus dure, moins tolérante avec mon entourage parfois. Mr m’a dit : « Tu n’es pas dure, c’est la réalité de notre vie qui l’est, c’est tout ».

Je me sens plus fragile, moins confiante.

Mais je sens l’odeur citronnée de ma crème le matin.

Pavot

Publicités
Cet article a été publié dans Bonheurs, Ma vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Une odeur citronnée

  1. Penelope6 dit :

    Mr a raison c’est cette réalité qui nous rend comme ça. Tous ces èvenements t’ont changé c’est normal….
    Contente de voir que tu retrouves l’odorat comme quoi tu sens la vie 🙂 et Ca c cool!
    Des bisous kaymet
    Ps. Je suis moi aussi immunisée contre la toxo … À l’époque je reniflais la litière… mon
    chat me manque bcp aujourd’hui.

  2. maye dit :

    Je me sens plus fragile, moins confiante aussi. Moi, j’arrête pas de me dire que si c’est ça ma vie d’adulte, j’en veux pas. La vie est dure, c’est vrai parfois, mais il y a des moments tellement merveilleux. Alors je suis fière aussi de ressembler à des femmes comme vous, à une femme comme toi. On s’accompagne et ça ça réchauffe. Je me dis qu’il faut accepter ce coup d’essai et lâcher-prise un instant. Le mois de janvier sera vite là, il arrive pour se projeter à nouveau alors faut être en forme Kaymet, posée et reposée. Je t’embrasse.

    • Kaymet dit :

      Tu as tout à fait raison. Il nous faut accepter cette histoire et se préparer à la suite, à une belle suite.
      Vive 2013, qui est juste là, derrière la porte.
      Bises et tout plein de belles choses à toi, jolie Maye. On va continuer à se réchauffer

  3. Ma kaymet ! J’adore toujours tes billets ! Ils sont solaires ! Fragile et moins confiante… je t’avais dit un jour que je ne croyais pas en l’adage « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ». Ma démonstration illustre bien ce que tu ressens… toutes ces petites et grosses blessures… qui se referment peut être mais nous laisse de si vilaines cicatrices… elles finissent par nous épuiser… et même si on se relève toujours… On se remet moins vite… et ma peur est qu’un jour je ne puisse plus me relever… bcp de bonheur pour toi bien vite 🙂 tout plein de bisous

    • Kaymet dit :

      Oh tu me fais rougir tu sais…
      C’est épuisant oui, tout à fait. Mais on se relève quand même – on se relève différentes – mais on se relève.
      J’ai hâte, tellement hâte que tu nous annonce une magnifique nouvelle. Mais en même temps je trouve que l’énergie dans laquelle tu es est tellement belle, qu’il ne faut rien précipiter. Juste vivre le moment présent; chaque chose en son temps.
      2013 sera une belle année.
      Bises ma toute belle

      • je l’espère … aujourd’hui, c’est un peu plus dur … la fatigue prend le dessus et le moral en prend un coup … j’espère que ce n’est pas trop mauvais signe. j’aimerais tant que 2013 soit une belle année pour nous 🙂 bisous ma belle

      • Kaymet dit :

        J’espère qu’aujourd’hui le moral est meilleur – il n’y a ni bon ni mauvais signe. Les fluctuations du moral ne veulent strictement rien dire (aucun changement d’ailleurs, même des signes qui s’amenuisent), tu as encore beaucoup (trop… 😉 ) de temps devant toi de toute façon avant que ton corps n’arrive vraiment à te renseigner sur ce qui s’y passe.
        Je croise fort pour que ton petit champion continue à bien grandir.
        Gros bisous

      • Merci ma belle … qui vivra verra 🙂 bisous tout doux

  4. madamepimpin dit :

    Comme je te comprends ! Je n’ai pas de problèmes d’odorat, au contraire, ma mémoire est surtout olfactive. Si on me privait de ce sens, je perdrais une grande partie de mes souvenirs. Ce sont surtout les odeurs qui me rappellent telle ou telle personne, telle anecdote… Pour moi aussi l’herbe coupée ça sent l’enfance 🙂
    Une grossesse ça change les femmes de façon irréversible. Quand elle est menée à terme on ne voit que les côtés positifs du changement. Quand ce n’est pas le cas, les côtés positifs il faut les chercher avec un microscope. Fragile et moins confiante, c’est frappant d’exactitude.
    J’espère de tout mon coeur que bientôt, très bientôt tu pourras renifler la bonne odeur du cou de ton bébé.
    Je t’embrasse fort.

    • Kaymet dit :

      Je n’avais pas encore commencé à couper les oignons, mais j’avais déjà les larmes aux yeux. Je venais de lire ton commentaire… Et l’image, l’idée, l’odeur de ‘mon bébé’… comment dire… c’est énorme.
      Merci Mme Pimpin
      Gros gros bisous à toi

  5. vertupatience dit :

    Hate que tu / on découvre un 6ème sens… non pas celui de l’intuition féminine, celui qu’on développera au touché/odeur/voix/regard/gout de ton/nos bébés… Et je reprends ta phrase géantissime « En 2013, fini les foutaises, plus d’hypothèses: l’envie de fraises sera balèze! » !

  6. Lily dit :

    C’est tellement joli Kaymet ! Tu es une fleur fragile au délicat parfum.
    Bisous.
    Lily.

  7. odileke dit :

    Kaymet, ne regrette pas ton odorat, 2012 sentait le pourri de toute façon. Economie mondiale, guerres fratricides, morosité, chômage, et puis, encore pire, des bébés qui tardent. Je te souhaite très fort de pouvoir sentir en revanche… l’odeur de ton bébé à venir. Continue avec détermination, il faut garder le cap.

    • Kaymet dit :

      Je suis bien contente que 2012 s’achève ce soir… j’ai un peu hâte de voir 2013 pointer le bout de son nez – et j’espère sentir bientôt la bonne odeur de notre petit bout.
      Merci ma belle.
      Bisous et prends bien soin de toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s