Le jour où je l’ai tenu dans mes bras

Elle m’a dit de choisir un objet pour le représenter – il y avait là figurines, poupées, foulards… J’ai choisi une petite peluche, toute simple et toute mignonne, qui souriait.

Les larmes sont venues tout de suite. Un torrent, une plainte, une douleur profonde qui s’est déversée, vidée violemment comme d’un puits sans fond.

Je lui ai parlé. Et le premier mot qui est venu était ‘merci’. ‘Merci d’être venu parmi nous, de nous avoir choisi. Merci de nous avoir voulu pour parents.’

Je lui ai parlé longtemps – le tenir dans mes bras, le voir me sourire avait quelque chose d’irréel, de magique.

Elle m’a dit qu’il ne fallait pas avancer sans lui, mais avec ce vécu ; qu’il fait partie de nous ; qu’il nous a changés à jamais.

Je lui ai dit qu’il nous manquait beaucoup, et qu’on aurait tellement aimé qu’il puisse rester avec nous ; qu’on ne l’oublierait pas, mais qu’on allait continuer à avancer, tout en le gardant dans nos cœurs, dans notre histoire, dans notre mémoire.

Je lui ai dit au revoir, et je l’ai placé de l’autre côté d’une frontière symbolique, celle de la vie et de la mort, avec une bougie allumée entre nous.

Elle m’a dit qu’il était important de lui donner une place dans notre arbre, de le nommer.

Ce sera une autre étape, peut-être. Mr n’était pas avec moi. Il n’est pas prêt pour ça – je n’ai même pas réussi à lui raconter.

Après je me suis sentie soulagée, comme un peu plus légère. Une grande étape.

Même si aujourd’hui encore, je ne peux toujours pas y penser, en parler, sans que les larmes ne viennent.

Entre ciel et terre

Publicités
Cet article a été publié dans Ces moments-là. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Le jour où je l’ai tenu dans mes bras

  1. madamepimpin dit :

    Tu m’as tellement émue… Pour moi ça a été un grand pas en avant de m’autoriser à lui faire une place dans notre arbre, et de lui donner ce nom qu’on avait déjà choisi, et de le dire à voix haute.
    Pour Mr, peut-être que lui n’en aura pas besoin. J’ai l’impression que ça reste plus abstrait pour les hommes, en tous cas pour Monsieur Pimpin c’est sûr. Ça lui fait plus de mal de matérialiser cette absence, chacun gère à sa façon même si c’est important d’en parler.
    Je t’embrasse fort, je suis contente pour toi de cette étape franchie !

    • Kaymet dit :

      Il y a un prénom que je lui ai choisi – ou qui est venu tout seul pour lui, et qui n’a jamais été parmi des prénoms qu’on a envisagé en couple pour nos enfants à venir: c’est Gabriel; et quand je pense à lui, c’est mon ange Gabriel. Mais je ne me sentais pas le ‘droit’ de lui donner ce prénom sans en avoir discuté avec Mr, sans qu’on l’ait choisi ensemble. Ceci dit peut-être que tu as raison, et que Mr n’a pas ce même besoin. Et peut-être que je peux me permettre plus de liberté 🙂
      Merci Mme Pimpin
      Bises

  2. dit :

    pfiou quel article! Je te s ouhaite que cette séance t’ait apaisée…
    Bises!

  3. Je suis troublée à ta lecture, émue, et te souhaite de réussir à donner avec serenité et soulagement la place qu’il revient à ton ange. Biz

  4. Bon ben forcement j’ai encore pleuré … vivement que ton reve se realise ma kaymet et qu’il apaise ton chagrin … des milliers de bisous tout doux

  5. impatiente75 dit :

    Les larmes roulent doucement .. J’chuis émue… Je sais pas quoi te dire à part que j’espère fort avec toi, et que je reste persuadée que votre chemin va vous mener vers ce doux rêve… Gros bisous

  6. 1000myrtilles dit :

    Ah là là, j’étais déjà au bord des larmes toute la journée, et en lisant ton billet, le barrage a – enfin – cédé, dans la sécurité de mon canapé. Cela fait des jours que je suis triste et je n’arrive pas à sortir de cet état. Et je crois que ton billet m’a enfin permis de me reconnecter avec ce qu’il fallait, soit reconnaître le deuil, la perte d’un bébé de plus, lui faire sa place, sa vraie place, pour pouvoir lui dire au revoir et recommencer à espérer. Alors merci, tout simplement.

    • Kaymet dit :

      1000 myrtilles, ton message m’a énormément touché – et puis ton billet d’aujourd’hui plus encore.
      Je suis contente de lire que tu as pu donner sa place à ton petit, lui dire au revoir, et te sentir ainsi un peu soulagée.
      J’espère que bientôt, l’une comme l’autre, on partagera des expériences heureuses.
      Bises

  7. odileke dit :

    N’aie pas peur de verser des larmes. C’est bien que tu aies eu cette séance, je te souhaite de continuer pour aller mieux. Et chacun réagit comme il peut, ton chéri n’a sûrement pas les mêmes réactions que toi, ni la même approche du deuil, mais il souffre comme toi.
    Bientôt une nouvelle étape, on y croit.

    • Kaymet dit :

      Merci Odileke. Oui mon chéri en souffre aussi beaucoup – en fait c’est pour ça qu’il ne voulait pas en parler, parce que c’était trop douloureux…
      Mais oui, je suis toute tournée vers notre étape à venir; le compte à rebours est lancé 🙂

  8. Ping : Etre sans être né(e) | Pile ou Face

  9. La fille dit :

    Je n’ai pas ce besoin, celui de nommer mon début de vie, mon possible bébé (qui pour moi n’était pas un bébé mais un embryon et qui n’est certainement pas devenu un ange en mourant) mais je comprend que pur toi il en aille différemment et tant mieux si cette séance t’as fait du bien. Biz

    • Kaymet dit :

      C’est important pour chacune de trouver sa propre voie pour passer à travers tous ces moments difficiles. Je dirais que pour moi non plus ce n’était pas un bébé, pas encore, mais c’était une âme qui avait une vie – enfin c’est un ressenti, une façon d’exprimer quelque chose d’assez difficile à conceptualiser.
      Bises

  10. liliepma dit :

    Je suis touchée par ton article, je comprends que ça t’aide à avancer. Biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s