La première, la seconde

Pour la première j’étais nullipare nulligeste ; pour la seconde, me voici nullipare primigeste. Là ce ne sont que des mots… mais c’est beaucoup plus que ça. Je pense que c’est même LA différence fondamentale dans mon ressenti actuel. Comment aurais-je vécu cette deuxième FIV si je n’avais pas été enceinte à la première ? Si je n’avais pas vécu de fausse couche ? Ça je ne le saurai jamais. Mais ce qui est sûr c’est que ça a complètement chamboulé mon ressenti et ma vision des choses.

Pour la première, on revenait d’une semaine de vacances très chouettes, avec beaucoup de soleil ; pour la seconde, je reviens d’une semaine de boulot intense – très sympa – mais qui m’a mis sur les rotules et m’a permis d’attraper un petit virus de passage.

Pour la première, c’était la découverte à chaque étape, l’inconnu et un peu d’appréhension, mais beaucoup d’espoir ; pour la seconde, c’est de la routine au point que j’ai l’impression que je vais oublier une étape.

Pour la première, je ne ressentais pas d’effets secondaires très clairs ; pour la seconde, j’ai à peine commencé la stim que mon ventre gonfle déjà et que je ressens des tiraillements là-dedans et dans la poitrine.

Pour la première, j’étais sur un nuage de zénitude, je faisais mes petits exercices chaque matin, allais voir mon acupuncteur et mon ostéopathe de bon cœur, et écoutais religieusement le CD d’autohypnose ; pour la seconde, je continue à aller voir mon petit chinois (il a quand même dû m’appeler une fois parce que je l’avais oublié…), j’ai beaucoup hésité à prendre rdv avec l’ostéo, mais normalement je vais aller le voir une fois, par contre les petits exercices, j’ai pas trouvé le courage… et bon, je vais sûrement finir par me remettre à écouter le CD, histoire d’essayer de retrouver la ‘vibe’ – ça se sent que la motiv n’est pas la même ?

Pour la première, j’étais convaincue qu’on allait être parents un jour ; pour la seconde… disons que depuis j’ai pris conscience que sur un malentendu (ou disons sur un coup de ‘pas de chance’), tout est possible, et pas forcément le meilleur.

Pour la première je n’avais quasi pas de bleus sur mon bide ; pour la seconde, on dirait un champ de myosotis, et c’est loin d’être la fin des piqûres.

Je disais hier à Mr que j’avais beaucoup de mal à être positive pour cette FIV. Il m’a dit que c’était pas grave, que c’était sûrement pas ça qui ferait le résultat, qu’il fallait surtout que je me repose. Il est gentil mon Mr.

Mais bon, en attendant, faut que j’aille faire le ménage et les courses, parce que mon beau-frère débarque demain avec sa femme et ses trois petits gars pour le week-end. On est content de les voir, mais… on rêvait juste d’un week-end à rien faire…

Publicités
Cet article a été publié dans Ma vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour La première, la seconde

  1. Courage miss, ça va aller et je suis d’accord avec Mr, ce n’est pas ton ressenti, ton stress ou ta zénitude qui font le résultat… Mais m^me si tu es sur les rotules et pas très positive-attitude pour cette FIV, je te souhaite une issue plus que positive ! Bises du sud-ouest

    • Kaymet dit :

      Merci Apo! J’évolue doucement vers une attitude plus positive, ou vers un peu d’espoir. Je suis surtout pour l’instant dans l’impression qu’on verra bien… sans m’attendre à quoi que ce soit, ni bon ni mauvais. C’est pas si mal finalement.
      Bises

  2. irouwen dit :

    Miss Kaymet
    J’écoutais cette musique pour me détendre quand j’étais à l’hôpital à tout faire pour que mes petits ne sortent pas trop tôt, j’adore……..
    Il a raison ton Mr faut juste avoir la volonté d’y aller et s’accrocher encore et encore aux ailes des nuages. Oui je sais c’est difficile comme truc, car d’une part les nuages n’ont pas d’ailes et d’autre part……………., bah il n’y en a pas.
    Juste irrationnelle, surréaliste, comme toutes ces piqures qui font des bleus au ventre.
    Pour bientôt, je te le souhaite un gros ventre tout rond.

    • Kaymet dit :

      J’aime beaucoup cette chanson, et Archive en général.
      Et j’aime les ailes de tes nuages. Peut-être que je m’y accrocherai un de ces jours prochain. Si j’en vois passer un, c’est sûr que je n’hésiterai pas.
      C’est vrai que ces piqûres sont surréalistes. Je repensais il y a peu à quand j’avais 14-15 ans, et que je m’amusais à demander ‘comment on fait les bébés?’ juste pour provoquer un peu mais surtout pour rire finalement, parce que c’était dans des délires bon enfant (hmmm mais comment je choisis mes mots?). Bref, aujourd’hui, en me piquant, je me dis ‘ah, c’est donc comme ça qu’on les fait, les enfants…?’

  3. c’est tout-à-fait normal de ressentir tout ça. Pour la première c’était la découverte, tu étais sur un petit nuage. c’est normal aujourd’hui que tu sois échaudée… Mais prends le côté positif de la chose : ça a marché dès la première fois, c’est vraiment bien! il ne reste plus qu’à ce que ça se reproduise et que cette fois-ci ça dure, ça dure, ça dure, ça dure!!!
    je croise pour toi, courage pour les piqûres!
    bisous

    • Kaymet dit :

      Oui c’est vraiment bien que ça ait marché la première fois. En même temps j’ai conscience que c’est pas pour autant que ça marche à tous les coups… alors à la fois ça me fait peur, je me dis qu’avoir cette ‘chance’ deux fois de suite, ce serait énorme…
      Merci pour le croisage!
      Bises

  4. Lily dit :

    Moi aussi ça m’embêtait de ne pas me sentir positive pour ma deuxième fiv. Alors qu’en fait nos pensées, notre humeur n’agissent pas sur le résultat.
    Pour tes bleus, tu peux peut-être demander à la pharmacie des aiguilles moins longues.
    On croise les doigts pour toi.
    Bises.
    Lily.

    • Kaymet dit :

      Merci pour ton soutien Lily.
      Pour les piqûres, la moitié sont avec le Puregon pen, dont l’aiguille est quand même pas longue du tout… mais jusque-là, je ne me faisais quasi jamais de bleus, ces justes ces derniers temps qu’ils s’accumulent. Peut-être que j’ai besoin d’avoir la preuve physique de tout ça?
      Bises

  5. 1000myrtilles dit :

    Je croise les doigts pour toi et sans doute que ne pas se sentir positive est aussi une façon de se protéger.

  6. madamepimpin dit :

    Je croise pour que la seconde soit la dernière, la bonne. Bisous Kaymet.

    • Kaymet dit :

      Si seulement!
      Ça me fait penser à ma belle-mère, qui après ma fausse couche m’avait dit ‘de toute façon, c’est toujours à la dernière que ça marche’… euh, oui mais comment dire: si c’est la dernière en termes de l’ultime possible, quel plaisir de s’entendre dire qu’il va me falloir passer encore par un sacré bout de chemin… ou alors forcément celle qui marche, c’est celle qui mène à l’enfant et donc par définition celle sur laquelle on s’arrête (pour cet enfant-là en tout cas!) et donc la dernière…. hum hum…
      Mais merci de croiser, j’espère que ce sera bien celle-là.
      Bises ma belle, je pense fort à toi

  7. maye dit :

    Coucou kaymet, ils sont forts ces mecs. Il a trop raison ton doudou. Gère comme t’as envie, y’a pas de notice en PMA. Se protéger, c’est naturel. Pense à te donner plein de douceur et de la tranquilité. Allez on croise les doigts. Je t’embrasse fort.

  8. Moi finalement je trouve que c’est une bonne chose que tu vives les choses différemment .. Une nouvelle expérience pour une nouvelle réussite… Et ton chéri a raison… ils ont souvent raison.. le stress tout ça… t’es juste une maman en sursis … t’as pas fini de stresser 🙂 je t’embrasse fort

    • Kaymet dit :

      Oui c’est une nouvelle expérience. On vit de drôles de choses quand même… enfin drôles… étranges, quoi!
      Bises ma jolie

      • Oui et on s’en passerait bien… Je me demande souvent comment aurait été la vie « sans ça »…

      • Kaymet dit :

        Dans le temps je me demandais parfois comment aurait été ma vie si j’avais fait d’autres choix, si certaines choses s’étaient déroulées autrement, et j’étais en manque d’un ‘maître’, un peu comme un sage asiatique (c’est la déformation des arts martiaux que j’ai pratiqués, ou le fait d’avoir trop regardé des séries comme Kung Fu… 😉 ) qui m’aurait aidé à identifié la ‘bonne’ voie à suivre.
        Et là, en lisant ton commentaire, je me rends compte qu’il y a bien longtemps que je ne me suis plus posé ce genre de question, ni sur le passé, ni sur l’avenir. Les choses sont comme elles sont, et je ne les questionne plus vraiment. Hmmm… à creuser encore… 🙂
        Quoi qu’il en soit, bien sûr, on s’en serait bien passé de ces galères.
        Je t’embrasse bien fort

  9. laqueteduplus dit :

    surement un reflexe inconscient pour se protéger… En tout cas je suis extra fan d’Archive alors ça me fait bien plaisir de les voir sur ton beau blog !!

  10. Chère Kaymet, prends ça un jour à la fois (je sais ce n’est pas évident, je suis bonne pour donner ce conseil, alors que je n’arrive pas moi-même à l’appliquer). Peut-être que l’humeur va revenir et que tu vas te remettre bientôt à tes petits exercices et ton CD d’auto-hypnose? Mais reste que tu te sens comme tu te sens, c’est tout. Tu n’as pas à culpabiliser de ne pas positiver. Ton homme a raison: ça n’aura aucun lien avec l’issue de cette FIV. C’est un dur parcours, difficile de maîtriser ses pensées, encore ses émotions… on fait de son mieux, hein?
    Je pense à toi!
    Bises

    • Non, je ne me réponds pas à moi-même… Je voulais juste ajouter que j’aime beaucoup la chanson que tu as ajoutée à ton billet. C’est une découverte.

      • Kaymet dit :

        Contente que ça te plaise! J’aime beaucoup Archive (j’avais aussi mis une autre chanson d’eux ici: ):)

    • Kaymet dit :

      Tu as raison, l’humeur change et l’espoir apparaît parfois. Et je commence à écouter le CD d’auto-hypnose (et je dois dire que ça fait du bien!).
      Merci P’tit Hérisson.
      Bises

  11. Mastacloue dit :

    Il est balèze, ton homme! Et puis, c’est vrai, tu n’es pas la même personne qu’à ta première FIV, ta vie a changé, toi aussi, alors c’est logique et même plutôt sain que tu ne ressentes pas la même chose. Etre pessimiste, c’est de l’instinct de survie, de protection, c’est plutôt bien tant que ça ne t’empêche pas de vivre « normalement » et que ça ne parasite pas toutes tes relations. Chéri a l’air d’assurer, alors, c’est que ça va!!
    Gros bisous Kaymet!

  12. loLo dit :

    Pas facile de garder la motive, mais malgré tout ce premier essai qui avait bien commencé est encourageant pour la suite… Bon courage pour les piqures et pour le reste (pour eviter les bleus, mon infirmiere injectait le produit très lentement, c’est moins douloureux… Et si possible de pas piquer au même endroit, ce qui au bout de quelques jours devient difficile !) COURAGE. Je t’embrasse.

  13. Pareil, je ne me sens pas positive – et culpabilise de ne pas positiver alors que la FIV est une chance énorme… Mais chat échaudé craint l’eau froide. Pour moi, le seul endroit sans bleu, c’est la fesse – mais on ne peut pas se piquer soi-même.

    • Kaymet dit :

      C’est vrai que c’est une chance énorme la FIV!!!
      Mais si on n’est pas positive, c’est pas grave, faut pas qu’on culpabilise. En tout cas, j’ai lu que la stim est bien partie pour toi, c’est chouette!
      Moi j’en saurai plus mercredi.
      Courage, j’espère que cette fois-ci sera la bonne.
      Bises

  14. odileke dit :

    Kaymet, ton baisse de régime, tes doutes, n’affecteront pas le résultat. C’est normal que tu ne sois plus la même, tu as changé, tu as vécu un truc pas sympa une fois de plus…
    Il faut que tu t’accroches, aux ailes des nuages dixit la nouvelle poétesse Irouwen 🙂
    Tu fonces, comme un rugbyman, tu ne te poses pas de questions sur tes chances, tu y vas.
    Et pour les piqûres : le puregon en stylo s’injecte très vite, par contre si tu as aussi décapeptyl, très lentement.
    Le ventre est très vascularisé, le haut de la la cuisse aussi, parle de mon infirmière qui a piqué au début ma personne délicate, puis m’a laissée le faire toute seule, je te conseille de piquer une fois sur 2 dans le carré au-dessus du genou (10 cm au-dessus, un carré de 10 x 10), moi qui ai fait tout ça 3 fois, je n’ai jamais eu de bleu à cet endroit, contrairement au ventre ou haut des cuisses.
    Je croise mes doigts, je pense à un éléphant, une éléphante, celle de Lyon (ou sa copine) dont la vie tient à la décision d’un préfet… pour t’apporter tout mon soutien.

    • Kaymet dit :

      Oui je m’accroche – et puis le mauvais rhume est parti, alors ça va bien mieux.
      Tu as raison, je vais foncer sans me poser trop de question. Pour l’instant c’est bien ça qui se passe. Merci pour tes conseils pour les piqûres. Je pense que pour ma part, c’est surtout lié à la fatigue, au ras-le-bol tout ça. Parce qu’en une bonne centaine de piqûres avant au total, je ne m’étais fait que un ou deux bleus; alors que là, pour l’instant sur une vingtaine, je dois en être à un bleu sur deux piqûres… mais bon, rien de méchant non plus.
      Par contre je ne me pique que sur le ventre – psychologiquement, j’ai du mal à accepter de me piquer ailleurs, vu que c’est là que tout doit se passer! 🙂
      Merci pour le croisage et pour les éléphants, ça m’a bien fait rire 😉 (enfin pas le sort des Lyonnaises, juste la visualisation en général!)

  15. La fille dit :

    Je suis d’accord avec ton homme, le fait d’y croire ou pas ne changera pas grand chose au résultat. Et puis après une fausse-couche, difficile de se lancer sereinement dans une nouvelle FIV. Pour les bleus, c’est peut-être effectivement du à la fatigue. Biz Kaymet.

    • Kaymet dit :

      C’est clair… la sérénité, si elle a été là un jour, s’est fait la malle. Mais bon, c’est pas bien grave. Ce qui compte c’est le résultat, un jour…
      Bises ma belle

  16. Si le moral et la positivité jouait sur le résultat, on le saurait 😉 … Pas de honte à vivre cette FIV différement. Je rejoins les autres filles, c’est même plutot normal… voire sain… Oh surprise ! T’es humaine ! Bizoo

  17. Plume dit :

    Et moi je dirais qu’être positive tout le temps c’est juste pas possible.
    ça ira mieux plus tard quand tu seras en plein dedans.

    • Kaymet dit :

      En plus c’est pas ça qui fait le résultat, n’est-ce pas belle Plume!? 🙂
      Comme quoi t’as trop bien fait de privilégier la ponction plutôt que la rencontre des PMettes il y a 15 jours… (bon, OK, le choix n’en était pas vraiment un mais quand même!!! ;))

  18. Lulu dit :

    La première, la seconde…
    Et peut-être la dernière !
    Que cette tentative, tu « la sentes » ou non !
    Hauts les coeurs, ma jolie. 100 % des ex-PMettes sont passées par ces moments de doutes, alors…

  19. Ping : La première, la dernière | La vie est un grand casino

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s