Si j’avais été fertile…

Les semaines passent sans que je ne m’en rende compte.
Le boulot qui m’occupe bien, parfois.
Une semaine bien chargée à chercher notre future maison au soleil – et à la trouver ! 🙂
Et puis des journées où je voudrais faire plein de choses et où au final… je ne sais plus trop bien ce que j’ai fait. Je suis dans une énergie entre parenthèses. Je lis les blogs, suis émue souvent par les histoires racontées, tremble parfois, me réjouis, m’attriste, suivant les cas, pense beaucoup aux unes et aux autres, mais commente peu – les mots sont là, mais restent dans ma tête. Ils ressortiront sûrement un de ces jours.

Ces derniers temps je repense à l’impact de l’infertilité dans ma vie. Et c’est un sentiment très ambigu.
Si j’avais été fertile, je serais très certainement mère de famille nombreuse, et mon aîné aurait déjà 12 ans.
Si j’avais été fertile, il y a fort à parier que je n’aurais pas quitté mon premier mari.
Si j’avais été fertile, j’habiterais sans doute dans une maison en région parisienne que je n’aurais pas quittée depuis au moins 10 ans, et je passerais la plupart de mes vacances du côté de chez ma belle-famille de l’époque.
Si j’avais été fertile, je n’aurais peut-être pas quitté mon boulot dans une des plus grosses boîtes françaises, et je n’aurais très certainement pas démarré ma petite entreprise à moi ces dernières années.
Si j’avais été fertile, je ne serais pas en train d’envisager tout un tas d’évolutions différentes possibles pour ma vie dans les mois et les années qui viennent, avec un sourire au coin des lèvres.

Et… comment dire ? J’aime ma vie. J’aime ce qu’elle a été, j’aime les choix que j’ai faits, et j’aime ce qu’elle est aujourd’hui.
Bien sûr, pour rien au monde je n’aurais choisi l’infertilité. Et bien sûr, si j’avais pu éviter ce parcours difficile, je l’aurais fait sans hésiter une seule seconde. Mais dans ce domaine, si on pouvait choisir, ça se saurait.
Simplement, il m’a fallu suivre ce chemin et les épreuves qui vont avec. Et je fais le bilan de ce que la vie m’a apporté, tout au long de ce chemin.
J’ai un mari que j’aime par-dessus tout et avec lequel mon quotidien est un vrai bonheur, incomparable avec ce que j’ai pu vivre avant.
J’ai pu prendre le temps de me poser, de réfléchir, de me délester un peu, petit à petit, des carcans et carapaces avec lesquels je m’étais construite, pour me découvrir et me construire un peu plus fidèle à moi-même.
J’ai en plus la chance incroyable d’avoir un espoir qui grandit au creux de mon ventre ; ce petit que je n’osais plus espérer. Et je me prends même aujourd’hui à m’imaginer que cet enfant aura des frères et sœurs un jour…

Tulipes

Publicités
Cet article a été publié dans Bonheurs, Fertiles pensées, Ma vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Si j’avais été fertile…

  1. Gawelle dit :

    J’aurais pu écrire ce post, c’est mot pour mot ce que je vis : incroyable !
    Mariée : on essaie de faire un bebe sans y arriver puis on divorce…
    Quelques mois plus tard : rencontre de mon Homme. Essai bébé, FIV, et là le plus troublant : ponction le 18/03, transfert le 21… Tu l’auras compris, je suis à 14 semaines d’une grossesse tellement voulue. Ton blog m’accompagne (en même temps que les blogs d’autres pmettes qui se battent encore). Merci de réussir à tellement bien retranscrire ce que je ressens, et bonne grossesse !!

    • Kaymet dit :

      Merci Gawelle pour ton passage ici.
      C’est vrai que ce sont de sacrés coïncidences… Je te souhaite aussi une très bonne grossesse – reviens donner de tes nouvelles à l’occasion!
      🙂

  2. maye dit :

    :). Contente de te retrouver.
    Etre de plus en plus fidèle à soi-même, quel merveilleux cadeau de la vie.
    Nous n’avons pas changer, c’est ce parcours qui nous a changé. Finalement pour aller vers du plus juste, vers de l’essentiel et surtout aimer la vie.
    Je t’embrasse fort Kaymet. Je t’écrirai plus longuement par mail mais juste pour te dire que le protocole se passe bien, la ponction se déroule jeudi (on déclenche ce soir). Par contre le transfert est encore une inconnue (on ne sait pas quelle option ils vont choisir cette fois-ci dans le cadre d’une fiv imsi). On verra :).
    Belle journée.

    • Kaymet dit :

      Coucou Maye,
      Je suis d’accord, c’est le parcours qui nous a changé, et pas forcément dans le mauvais sens… le tout est toujours qu’on ne peut pas tout maîtriser, loin de là, il y a des événements, des faits avec lesquels il faut composer – et après, tout est dans ce qu’on en fait!
      Je penserai fort à toi demain!!!
      🙂

  3. damelapin dit :

    J’ai eu peur en lisant le début de trouver un post avec un moral down. Mais finalement non, et j’en suis bien contente pour toi! Certes la PMA change notre vie, mais il faut apprendre à voir le verre à moitié plein et non à moitié vide 😉

    • Kaymet dit :

      Oh non le moral reste up!! 😉
      Oui, il y a toujours une partie du verre qui est remplie, même s’il est parfois difficile de la voir. Choisir de voir le bon côté n’est pas toujours facile, mais c’est généralement possible, et ça peut changer la vie!
      🙂

  4. lisette84 dit :

    On sent dans tes propos combien tu as su trouver une certaine paix malgré cette souffrance que peut être l’infertilité… J’aimerais aussi trouver ce point de vue qui permet de ne pas marner dans un problème mais d’en tirer le bon, le beau, et de le tricoter pour se créer une belle vie, pas forcément celle qu’on aurait imaginé, mais celle dans laquelle on se sent pleinement vivant et apte à aimer. Ca fait du bien de te lire… Merci 🙂

    • Kaymet dit :

      Merci Lisette, ça me touche beaucoup ce que tu écris.
      Je te souhaite de le trouver ce point de vue – il existe, il est là quelque part, c’est déjà bien de le savoir 🙂

  5. dit :

    Bravo pr ces jolis mots 🙂
    Je suis à un peu + de 11SA, et pour le moment, je ressens plus de la colère contre l’infertilité, que cette sérénité que tu exprimes… j’imagine qu’elle sera aussi sur mon chemin, un peu + tard… j’espère!
    Et j’espère aussi que bébé va bien 🙂
    Bises

    • Kaymet dit :

      J’espère aussi que tu la trouveras cette sérénité (enfin celle-ci ou une autre, celle qui te correspond! 😉 ).
      La colère fait partie du cheminement aussi, c’est bien normal, et ça a aussi du bon.
      Je te souhaite une bien jolie écho bientôt!

  6. Little Wife dit :

    L’infertilité met le couple a l’épreuve, parfois elle le détruit (elle agit peut être comme un révélateur) parfois elle le renforce. C’est bien si tu as pu trouver ton chemin malgré la difficulté du parcours. Je te souhaite beaucoup de bonheur pour la suite.

    • Kaymet dit :

      Merci Little Wife. J’ai du mal à me dire que l’infertilité a détruit mon premier couple et en même temps je suis persuadée qu’elle a très largement contribué à la séparation – je pense surtout qu’elle m’a poussée à me recentrer sur moi-même et sur ce que je voulais vraiment dans ma vie, et du coup ça a remis en question les rails sur lesquels je m’étais engagés. Et aujourd’hui je suis bien contente de ne plus suivre ces rails 🙂
      Je te souhaite pleins de jolies journées avec tes amies!!! (et pas trop en famille 😉 )

  7. Lily dit :

    Ouah quand on en est là, à ne pas regretter les épreuves, c’est qu’on a fait bcp bcp de chemins et qu’on est en adéquation avec soi même !!! Bravo !!!

    • Kaymet dit :

      Merci Lily 🙂
      En fait je n’ai jamais pu imaginer une vie autre que celle que j’ai eue, parce qu’en gommant ce qui ne me plaisait pas il fallait aussi obligatoirement gommer ce qui me plaisait, et ça, c’est pas envisageable pour moi…!! Tout comme souhaiter avoir la vie de quelqu’un d’autre est quelque chose qui m’est totalement étranger – je ne voudrais pas de leur vie parce que je n’aurais plus la mienne et je ne serais plus qui je suis (et je me manquerais!!! 😉 😉 )
      Donc regretter d’avoir eu à vivre des épreuves, oui forcément, mais regretter d’en être là aujourd’hui, ça je ne peux pas 😉

  8. laqueteduplus dit :

    J’aime ta manière de voir les choses…
    ..

  9. laceriserose dit :

    Ouf ! Enfin des nouvelles, et des bonnes !!!
    (Je pense à toi, n’oublie pas de rappeler ton calendrier, semaines ou DPA pour celles qui n’ont plus du tout de tête, pour cause de « nouvelle vie ») Bises

    • Kaymet dit :

      Oui désolée, je n’arrive pas à en donner ces temps-ci – pourtant je m’engueule souvent moi-même à ce propos 😉
      Là j’en suis à 17SA+3 je crois, avec DPA le 9 déc
      Bises ma belle

  10. odileke dit :

    Ah moi aussi si j’avais été fertile… je serais maman de 3 ou 4 enfants, mais tant pis… plus de regret.
    Tu as pris des décisions difficiles, changé de cap, mais tu as trouvé l’amour, le vrai, et tu te diriges doucement vers le bonheur à trois !!!!!! Plein de pensées et des souhaits de sérénité (mais je pense que tu es sereine, à te lire).

    • Kaymet dit :

      Oui c’est bien ça – pas de regret!
      L’amour et la sérénité ont bien pris place dans nos vies. Alors le bonheur ne peut qu’être là.
      Gros bisous à vous 3

  11. Pamela dit :

    Je peux lire un peu de votre blog. Mon français est mauvais, mais je peux comprendre vos idées et c’est là que nous partageons une langue.

    • Kaymet dit :

      Dear Pamela, what a pleasure to read your comment on my blog! And in French, too!! 🙂
      I have been reading yours for quite some time now, and very much enjoyed reading your book last year.
      I agree with you, languages are not an obstacle when we understand each other’s thoughts.

  12. Coucou dit :

    Je pense que l’infertilité t’a poussé à donner le meilleur de toi même. C’est une épreuve et comme toutes les épreuves elle t’a éprouvé et poussé au delà de ce que tu pensais être tes limites. J’ai beaucoup aimé ton article et m’y suis retrouvée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s