Il y a…

Il y a cette dame qui m’a couru après dans la rue : « Madame, je l’ai acheté alors que je ne suis pas enceinte, mais vous vous l’êtes – alors je vous l’offre » et qui me tend le magazine 9 mois…

Il y a cette salle où mes larmes coulent ; l’impression de vivre des petits bouts de rencontre avec notre bébé ; cette émotion quand Mr dit « c’est la première fois que je sens vraiment qu’on est trois… » ; celle qui me submerge quand je dis en me présentant « oui la grossesse se passe sans souci – mais on l’a attendu 7 ans… ».

Il y a ce neuvième mois qui commence aujourd’hui.

Il y a cette chambre toute jolie et déjà si pleine de petites et grandes choses qu’on nous a transmises ; de quoi avoir des triplés comme me disait ma mère ; et cette première lessive qui tourne…

Il y a cette réflexion du formateur « Un institut spécialisé dans les études sur le stress a montré que les chamboulements liés à l’arrivée d’un enfant dans une famille étaient comparables à ceux liés à un deuil. » et sa tête quand il pose ses yeux sur mon ventre et qu’il dit que ce n’était peut-être pas le meilleur exemple – et moi qui simule la panique pour faire rire l’assemblée, mais qui n’ai qu’une envie c’est de lui dire que des études similaires ont conclu à la même chose concernant le parcours AMP – mais que dans ce cas ce n’est pas uniquement l’intensité du chamboulement au sein du couple qui est en question, mais également la douleur qui est extrêmement présente. Et que c’est de plus un deuil bien particulier, parce que contrairement à la disparition d’un être cher pour lequel on sait (aussi douloureux cela soit-il) qu’il n’y a aucun espoir qu’il revienne, le deuil de l’infertilité est plus subtil : on pleure un enfant qu’on ne rencontrera peut-être jamais, et chaque mois on espère à nouveau, et chaque mois, la douleur revient, parfois pendant des années et des années – comme une blessure qui se rouvre à chaque fois qu’elle commence un tant soit peu à cicatriser… Voilà ce qu’on a vécu déjà, que tant d’autres vivent toujours ; alors comment puis-je avoir peur du chamboulement à venir ? On l’a tellement attendu…

Il y a ces petites bougies allumées aux Jacobins : l’une, verte comme l’espoir, allumée par Mr pour notre petit bout ; l’autre, rouge comme le sang et la colère mais aussi comme le désir et l’amour, allumée par moi pour toutes les PMettes bien trop nombreuses qui galèrent encore et à qui je souhaite tellement de belles choses.

Il y a ces réflexions de ceux qui croient avoir compris, mais qui en sont tellement, tellement loin – « Ah, ça a marché à la deuxième FIV ? Oh ben ça va ! » ; « Bon j’imagine que ce n’est pas comparable, mais nous pour le premier, il y a eu quelques mois pendant lesquels on espérait que ça avait marché, et puis on était déçus… mais bon ça n’a pas duré très longtemps » ; « Ah bon, mais parce que vous connaissez la date de fécondation ?! ».

Il y a J, 82 ans, qui me dit combien elle aurait aimé avoir un enfant, mais qu’il n’est jamais arrivé. Qui me dit « mais bien sûr, que ce soit une fille ou un garçon, quelle importance ? Ce qui compte c’est que ce soit un petit qui va bien ». Qui me souhaite encore et encore tellement de bonheur.

Il y a ces moments où Mr se met à parler de la reprise de la PMA ; cette question qui plane dans ma tête depuis des mois déjà – alors que je sais qu’on va me parler contraception d’ici quelques semaines, mais que mes questions seront plutôt « quand est-ce qu’on peut recommencer au plus tôt ? ». Alors que nous n’avons même pas encore accueilli notre bébé ; alors que tant d’autres rêveraient d’être à notre place, on se projette déjà dans une suite PMA… ce que je ne pouvais pas envisager avant – avoir un enfant unique – je l’envisage bien mieux aujourd’hui (c’est fou dans quelle mesure la perspective « peut-être pas d’enfants du tout » peut faire évoluer cette vision des choses…) ; mais si un nouveau miracle était possible… il faudra du temps : redémarrer de zéro ici, les analyses, les délais, les essais – et je change de dizaine dans quelques semaines ; le temps sera bientôt un luxe… Est-ce juste, pour ce petit bout à venir, que de penser déjà à la suite ?

Il y a tous ces moments où je veux écrire – tous ces mots dans ma tête. Il n’y a pas que sur ce blog où les mots se font rares ; je vis dans ma bulle. J’entends les messages de celles qui aiment lire les belles histoires ‘d’après’, les jolis mots de la chance ; je les ai moi-même aimés quand j’étais en attente. Et puis j’aimerais partager bien des choses. Mais pas le quotidien – pas le ventre qui pousse ; pas les petits plaisirs et désagréments – tout ça est à la fois tellement incroyable et tellement normal ; des bribes par-ci, par-là, peut-être, juste quelques mots. Mais c’est d’avant que j’ai envie de parler : du parcours, du pourquoi toutes ces années, de ce que j’en retiens, de ce que j’en oublie ; et puis d’après, un peu : de ce que j’imagine, des liens à tisser, de la transmission. Je ne sais pas encore si les mots viendront se coucher ici. C’est eux qui décideront.

Il y a ces moments de stress pour Mr. Sa peur de ne pas être à la hauteur le jour J. Ce moment où il a pris ma place sur une table d’accouchement, pour tester, pour mieux se rendre compte – son sourire, son bonheur.

Il y a cette chanson que je lui dédie, et qui a fait couler des petits ruisseaux le long de mes joues.

Publicités
Cet article a été publié dans Bonheurs, Ma vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Il y a…

  1. J’aime tes mots, ceux qui décident de s’inscrire sur l’écran. Ils sont justes, pudiques et émouvants. Et cette chanson-là, elle me fait toujours pleurer, c’est par elle que j’ai découvert et adoré GCM… Un jour, je l’ai croisé, avec sa femme et son petit. Ils semblaient en symbiose. Une autre émotion m’a envahie…

  2. Je suis très contente de lire de tes bonnes nouvelles, et c’est un très bel article que voilà.
    Gros bisous Kaymet

  3. loLo dit :

    Il y a… toujours autant de plaisir à te lire, avec toujours beaucoup d’émotion. Tu sembles toujours aussi bouleversée par ton parcours… peut-on un jour s’en remettre ? Quoi qu’il en soit, dans quelques semaines, « votre vie va basculer »… du bon côté ! Je t’embrasse douce Kaymet

    • Kaymet dit :

      S’en remettre oui – mais oublier je ne pense pas…
      Je croise à fond les doigts pour que pour toi aussi la vie bascule du bon côté la semaine prochaine!! Pas de symptômes, c’est normal, c’est juste normal, ça ne veut rien dire. Ton miracle est à deux doigts, et je l’attends avec impatience.
      Gros gros bisous

  4. Mrs F. dit :

    C’est très émouvant de te lire…
    Cette tendance des gens a toujours tout ramener à soi, particulièrement quand ils sentent un malaise, je connais…

  5. dit :

    tes mots sont toujours tellement plein de délicatesse 🙂 Je me retrouve dans plusieurs de tes « il y a »….. Contente de lire de si bonnes nouvelles. Grosses bises

  6. Automne dit :

    Tiens, nous vivons dans la même ville 🙂 Il faut que j’essaie les bougies aux Jacobins… Très bon neuvième mois et très belle rencontre avec votre bébé tant espéré…

  7. damelapin dit :

    Merci pour ta pensée envers nous toutes, ton post est très délicat. C’est dingue, on ressent énormément de douceur chez les PMEttes enceintes, plus qu’ailleurs

  8. C’est toujours si pleins d’émotions de te lire… Tu es toujours aussi douce, bienveillante, consciente… et te savoir heureuse, avec ce chamboulement si longtemps attendu à venir, quelle joie ! Je t’embrasse fort…

  9. laqueteduplus dit :

    J’ai les larmes aux yeux, c’est si beau, si intense tout ce quie tu nous livre…. (et j’imagine bien Mr en train d’essayer la table d’accouchement, c’est top chou!!) pleins de bonheur à vous

  10. « On l’a tellement attendu » … c’est ce qui raisonne le plus en moi. D’autant qu’on l’a attendu aussi longtemps toutes les 2. Avec les jumeaux, les gens me font le même genre de réflexions… qui devraient m’effrayer sans doute… mais non… on fera. C’est tout ce que je sais. Et pour le moment aucune inquiétude pour ça. Pour la suite, la pma c’est fini pour nous. Avec un certain soulagement, je l’avoue. Avec nos petits jumeaux nous avons déjà bcp de chance. .. si troisième il doit y avoir il s’agira d’un miracle de la nature… tu feras une merveilleuse maman et je me réjouis pour ce petit être qui aura énormément de chance de vous avoir… et aussi pour les prochains à venir… des jumeaux peut être ? 🙂 je t’embrasse fort

    • Kaymet dit :

      Mon petit panda – je voulais parier aussi sur le choix du roi, mais tu avais déjà donné la réponse. Je suis tellement contente pour vous (je l’aurais été aussi si c’était 2 petits gars ou 2 petites filles hein!). Je t’avais dit que tu connaitrais le sexe de tes petits avant moi!
      Je pensais à toi hier et je me disais qu’on en est plus ou moins au même nombre de semaines: 39 SA pour moi, 18 pour toi mais avec 2 petits loulous, donc c’est l’équivalent de 36 (bon OK, j’ai une drôle de façon de compter 😉 ).
      Tout plein de bonheur à vous quatre – parce que c’est vrai qu’on l’a tellement attendu…
      Gros gros bisous

  11. marieeveblog dit :

    J’aurais pu écrire des mots similaires à la fin de ma grossesse.
    Je te souhaite une magnifique fin de grossesse. Ce fut mes meilleurs moments… Moments que j’espère pouvoir revivre un jour.
    Beaucoup de bonheur à vous!

  12. barbidou2 dit :

    Comme je suis contente de voir de tes nouvelles !
    9 mois déjà.. ou enfin !! 😉
    Profite à fond de ces moments, de ces doux moments.
    Enceinte de Marvellous, nous savions que nous en voulions un autre, et rapidement… C’est le gynéco qui, à la maternité, nous a donné 6 mois pour retourner le voir. Nous avons attendu 8… et la suite tu la connais… Foncez dès que vous vous sentez prêts.
    Plein de douces pensées …
    Bises

    • Kaymet dit :

      Merci de ton retour, c’est précieux – ça colle bien avec l’idée qu’on se fait de redémarrer l’été prochain, j’espère avec le même résultat final que vous 🙂
      Gros bisous à toi

  13. oh mais on se suit de pres…. moi c’est pour le 8 décembre…. Pour la question de la pma on se pose la même ici… Je sais qu’après l’accouchement, Je ne veux pas reprendre de contraceptif… pour le reste c’est plus embrouillé : au début de la grossesse chéri lui était partant pour la pma pour un second et moi moins (peur de passer à côté de mon premier enfant à errer dans les couloirs de la pma, peur de ne pas savourer la joie de ce miraculé)… et il y a quelques semaines, il m’a avoué ne plus se sentir si pret que cela…. à moins d’un revirement de situation, je pense que le dossier pma ne se rouvrira pas… mais qui sait un bébé miracle peut être….. courage on tient le bon bout pour cette grossesse !!!

  14. Lulu dit :

    Merci Kaymet… Tu m’avais manqué !

  15. Lily dit :

    Plein de bisous !!!

  16. tatacat dit :

    Ohh cette chanson ça y est je pleure!!
    Bon dernier mois et belle rencontre

  17. Heureuse de te lire! Ça faisait longtemps! Et puis d’abord « formidable », ensuite  » définitivement », tes choix musicaux me plaisent 🙂 ! Bises et bonne suite!

    • Kaymet dit :

      Ça me fait plaisir de te lire aussi! Alors l’installation en Australie se passe bien?
      Je suis retournée voir sur ton blog – le déménagement dans votre appart doit se faire demain…!! Bon courage pour les cartons et tout le reste, vous devez être super contents.
      Bises et tout plein de bonnes choses à vous 3

  18. odileke dit :

    Tu reviens enfin !!!! Je suis bien contente de te lire si heureuse, et toujours aussi altruiste, bravo ! Tiens-nous au courant maintenant que tu es dans les starting-blocks !!!
    Ton bébé si attendu va enfin pointer le bout de son nez, ou sa nez si c’est une fille 🙂
    C’est merveilleux.
    Bien sûr, le vécu de l’attente interminable et de la PMA ne s’oublie pas, mais il rendra votre famille encore plus forte, allez, je dis n’importe quoi, mais je suis contente pour vous.

    • Kaymet dit :

      Merci ma belle!
      Bon j’espère qu’on va réussir à se parler – je ne me connecte que peu sur Skype (je l’utilise pour le boulot uniquement, donc autant dire jamais en ce moment… et du coup j’oublie d’y aller); dis-moi par mail quand ça t’arrange le mieux.
      Bises tout plein

  19. très émouvant Kaymet!
    Je suis passée par là aussi, pas envie de raconter le quotidien, davantage envie de parler de l’avant, de ce traumatisme, qui reste, malgré la grossesse, malgré la naissance.
    Fais comme tu le sens! Et surtout, surtout ma belle, profite, ça passe vraiment trop vite

    • Kaymet dit :

      Très contente de te lire ici ma belle. J’espère que tout va toujours au mieux sur ta nouvelle planète de maman.Ton blog me manque mais je comprends tout à fait que ce partage se termine.
      J’espère avoir l’occasion d’échanger encore à l’avenir ici ou ailleurs – l’avenir le dira.
      Bisous

  20. lisette84 dit :

    Je suis toujours si émue par tes messages. Souvent je n’arrive pas du tout à commenter à chaud… Brique après brique ce parcours a participé à construire celle que tu es aujourd’hui et la mère que tu seras pour toute ta vie… Et ce n’est sans doute pas qu’en apparence qu’il nous façonne. Alors moi je serais très heureuse de lire les mots que tu voudras bien écrire sur ces ressentis de l’après… Et ces angoisses de « quand on recommence? » je les imagine bien lourdes. Les choses doivent se précipiter pour toi en ce moment, je te souhaite des jours tendres et doux…

    • Kaymet dit :

      Merci Lisette – merci infiniment. J’ai souvent pensé à toi et à ton petit Némo, qui enfin a lâché prise. Il veille sur toi maintenant et j’espère qu’il ne va pas tarder à vous envoyer une nouvelle petite âme qui s’installera cette fois-ci pour de bon.
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s